top of page
Actualités: Blog2

Soissons : Buroways offre une seconde vie au mobilier de bureau

Créée en 2020 à Soissons, l'entreprise Buroways se spécialise dans la récupération et la vente de mobilier de bureau d'occasion à destination des professionnels et des particuliers. Elle est la seule entreprise dans l'Aisne sur ce créneau. Elle possède des dépôts et showrooms à Soissons, Laon et dans le Cambrésis.


27 OCTOBRE 2023

Jean-Luc Toussirot, ici au milieu d'un ensemble de bureau typique proposé par Buroways, a créé son entreprise en 2020 en pleine période Covid.

Buroways offre une seconde vie au mobilier de bureau


À la tête de l'agence de communication Terre de Créa à Soissons, Jean-Luc Toussirot a eu l'idée en 2020 de se lancer dans la vente de mobilier de bureau d'occasion. « J'ai vu beaucoup de gâchis dans les entreprises qui changeaient leur mobilier qui partait à la benne et puis rachetaient du neuf, explique le dirigeant. J'ai eu une prise de conscience, je suis entrepreneur dans l'âme et je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire, un geste éco-responsable et puis la volonté de faire profiter à un maximum de monde de meubles de qualité et pas chers. »


« Nous allions l'écoresponsable à l'économique »


C'est ainsi que la société Buroways est née. Au début, Jean-Luc Toussirot se partage entre son agence de communication et cette société à laquelle il consacre deux jours par semaine. « Moi qui n'aimait pas trop conduire, j'ai dû aller sur les routes avec un camion, sourit-il. Il fallait aller chercher les meubles puis les livrer chez les clients, parfois les monter. » Rapidement, une puis deux embauches sont réalisées. Aujourd'hui, l'entreprise emploie six personnes dont des alternants. Elle s'est développée à Laon et dans le Nord à Ligny-en-Cambrésis où deux nouveaux dépôts ont été ouverts. En tout, Buroways possède plus de 4 500 m² d'entrepôts.


« Nous allions l'écoresponsable à l'économique puisque notre point fort est de proposer du mobilier, bureaux, chaises, fauteuils, armoires, banques d'accueil et accessoires de bureau à des prix entre 75 et 80 % moins chers que le neuf, précise Jean-Luc Toussirot. On récupère ou on achète du matériel de qualité, encore en bon état voire en très bon état auprès de fournisseurs en région parisienne grâce à un réseau bien établi. Et notre but est vraiment de faire en sorte que ce matériel soit accessible au plus grand nombre, qu'on permette à tous de faire une bonne affaire. D'ailleurs, certains n'en reviennent pas des prix pratiqués : un bureau qui peut valoir 800 euros en neuf va être chez nous à 150 euros par exemple. » 


Jean-Luc Toussirot pense à développer sa société du côté de la région parisienne ou bien à l'Est de la France.

Une clientèle majoritairement professionnelle


Forte d'arrivages réguliers, Buroways propose sans cesse des nouveautés et a un stock qui lui permet de répondre à de fortes demandes immédiatement. « Quand vous allez acheter du neuf, bien souvent, il y aura des délais de livraisons parce que les produits ne sont pas forcément disponibles, ici c'est le cas. Nous faisons des livraisons dans la semaine pour nos clients qui se situent à 1 h 30 ou deux heures de nos entrepôts ou nous faisons appel à un transporteur pour le reste de la France, explique le dirigeant. 90% de nos clients sont des professionnels et les autres des particuliers. »


L'entreprise est présente sur les réseaux sociaux mais aussi sur des sites comme leboncoin et essaie de se faire connaître davantage en participant à des salons. « Les professionnels ont beaucoup moins le réflexe de s'équiper en matériel d'occasion quand il s'agit de leur entreprise alors qu'ils n'hésiteraient pas pour leur domicile, remarque le patron. C'est un plaisir en tout cas d'équiper des gens qui se lancent, des start-up, des collectivités, des entreprises de notre territoire. Nous sommes les seuls dans l'Aisne dans ce domaine donc il faut le temps de se faire connaître. » La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire oblige d'ailleurs depuis 2022 les acheteurs publics à acheter 20% de leur nouveau mobilier en reconditionné. Un aspect de la loi qui peut donc favoriser une entreprise comme Buroways.


Bien implantée dans l'Aisne, Buroways est forte d'un chiffre d'affaires de 350 000 euros en 2022, en progression de 20% en 2021. Elle a déjà satisfait plus de 1 500 clients dont la moitié se situent hors de l'Aisne. Elle se trouve aujourd'hui à un palier. « Nous cherchons à nous réorganiser pour monter en qualité dans notre organisation, mieux gérer nos dépôts et nos livraisons, sans faire monter les prix et à aller plus loin dans les prestations de service que nous ne le faisons actuellement : non seulement nettoyer le mobilier mais aussi proposer de la désinfection et faire plus souvent la livraison et le montage, développe Jean-Luc Toussirot. Nous nous posons la question de nous développer en créant un nouveau site du côté de la région parisienne où la concurrence est féroce mais le marché est important ou bien du côté de l'Est, le secteur de Metz ou de Nancy où il n'y a pas tellement de concurrence mais où les coûts de transport depuis nos fournisseurs seront plus conséquents. »


À Soissons, un tout nouveau showroom vient d'ouvrir dans les locaux de l'agence Terre de Créa, permettant à Buroways de montrer le mobilier de bureau reconditionné proposé par la société.

bottom of page