top of page
Actualités: Blog2

BuroWays, seule entreprise de l’Aisne à vendre du mobilier de bureau en seconde main

Jean-Luc Toussirot a créé BuroWays lors de la crise sanitaire en 2020 à Soissons. Sa société propose du mobilier de bureau reconditionné de qualité pour les professionnels et les particuliers, à des prix cinq à dix fois moins cher que le neuf.


Buroways

BuroWays mobilier de bureau de seconde main


SOISSONS


Il recycle du matériel de bureau. Jean-Luc Toussirot, un Soissonnais qui a créé Terre de Créa, une entreprise de communication en 2006, s'est lancé dans une nouvelle activité professionnelle en 2020, qui répond plus à ses valeurs personnelles « Buroways est née lorsque j'ai réalisé un tour du monde en 2019, ça m'a fait prendre conscience de la nécessité de recycler. » J'ai fait la rencontre d’un client qui travaillait dans le mobilier et le déménagement, qui m'a indiqué que la plupart du mobilier de bureau n’était pas trié. Je me suis alors lancé là-dedans, détaille Jean-Luc Toussirot.


"En fonction du mobilier, on va vendre entre cinq et dix fois moins cher que du neuf"


Seule dans l’Aisne, Buroways rachète à prix bradés, du mobilier de bureau dont les entreprises veulent se débarrasser. Les ameublements, encore fonctionnels et de qualité professionnelle, sont ensuite revendus à des prix très compétitifs, comparés à du neuf. Ces ventes sont destinées aux professionnels et aux particuliers. « En fonction du mobilier, on va vendre entre cinq et dix fois moins cher que du neuf. Un siège ergonomique se vend en moyenne 1 000 €, chez nous, ils sont à 150 €. Un bureau qui coûtait 7 000 € neuf, nous l’avons vendu 350 € à une start-up de Saint Quentin. C’est un bon plan, il est préférable de venir avant d’acheter du neuf car il arrive que les clients aient mal au cœur de voir qu’ils auraient pu avoir le même type de meuble en très bon état pour moins cher. » Il est n’est pas rare aussi que l’entreprise fasse des dons de mobilier à des associations ou à des clubs sportifs.

4500m² d’entrepôt sont alors repartis entre Soissons, Laon et Ligny-en-Cambrésis dans le Nord. Les clients peuvent se déplacer aux entrepôts ou acheter en ligne sur le site, qui répertorie tout ce qu’il y a en stock.


Depuis 2020 Buroways a ainsi évité plus de 500 000 kg de déchets.

« Notre volonté est de fournir de la qualité au plus grand nombre et de recycler davantage » précise-t-il.


Buroways qui emploie sept personnes dont plusieurs alternants, envisage de monter en qualité et d'être plus reconnue. « On souhaiterait mettre en place davantage de partenariats avec les collectivités. Je ne fais pas tout ça pour l’argent, car je ne me verse pas de salaire, mais par conviction personnelle. Après si l’entreprise pouvait être encore plus rentable, ça serait mieux." admet le chef d’entreprise.


Camille Tyrou

Commentaires


bottom of page