top of page
Actualités: Blog2

Du mobilier reconditionné pour faire des économies


Jean-Luc Toussirot (à gauche) a créé BuroWays en 2020. - Amélie Gérard
Buroways aux Rencontres Entreprises & Territoires à Laon

Le cœur de cible de sa clientèle, il était là. Ce jeudi, la petite société BuroWays avait un stand dans les allées de ces deuxièmes rencontres Entreprises & Territoires. Déjà à la tête d’une entreprise de communication à Soissons, Jean-Luc Toussirot a créé BuroWays en 2020, avec une activité unique : le mobilier d’entreprise reconditionné, ce qui permet de diminuer les déchets par l’optimisation du réemploi.


« Nous travaillons avec les entreprises, les collectivités, avec bureaux, caissons et chaises, les centres de formation pour des tables de réunion mais aussi les particuliers qui sont, par exemple, intéressés par des armoires à rideau », précise Jean-Luc Toussirot, qui met en avant ce qu’il considère comme « LA solution éco-responsable et économique ». Les chiffres parlent d’eux-mêmes. « Nous avons du mobilier en bon état voire très bon état, dont le prix peut être divisé par 5 ou 6 par rapport à du mobilier neuf », argumente Jean-Luc Toussirot. Mieux, confie-t-il, « nous reconditionnons aussi du mobilier design. Un bureau italien qui coûtait 7 000 euros neuf, nous l’avons vendu 350 euros à une start-up de Saint-Quentin ! »


Aujourd’hui, BuroWays dispose d’entrepôts à Soissons, Laon et près de Cambrai, pour un total de 4 500 m2 de stockage et pointe les plus de 500 000 kg de déchets évités.

Le lancement en 2020 aurait pourtant pu être plus facile. « Je n’ai pas eu le choix de commencer en pleine crise sanitaire. Au début, j’étais tout seul. Aujourd’hui, nous sommes sept, avec des alternants », confie le jeune dirigeant, qui revendique « plus de 1 500 clients partout en France. C’est un vrai plaisir de voir nos clients repartir avec la banane, après avoir déniché du mobilier de bureau haut de gamme reconditionné sans se ruiner. »


Lien vers l'article Du mobilier reconditionné pour faire des économies


Comentarios


bottom of page